Coups de pouce

NANOU#2

SEPT/DÉC 23

© Claude Clin

 

« Marcher jusqu’à ce que je sois sorti de moi. » Peter Handke

 

Conception et direction artistique : Nathalie Pubellier
Lumières :
Jean Gaudin


Acte 1
Chorégraphie
: Jean Gaudin
Interprétation : Nathalie Pubellier
Acte2
Chorégraphie
: Nathalie Pubellier
Interprétation : Sibille Planques, Lilou Niang

 

Après nous avoir raconté avec beaucoup d’humour sa vie de danseuse, Nathalie Pubellier interroge avec cette nouvelle création notre rapport aux émotions. De la puissance de la joie du philosophe Baruch Spinoza à la médecine des émotions du neuroscientifique Antonio Damasio, de la danse profonde de Jérôme Andrews à l’œil secret de Hanya Holm, elle aborde et décortique la relation entre le corps, la pensée et les émotions.
La chorégraphe touche ici un point essentiel de son travail : rendre visible la danse intérieure. Avec cette nouvelle création, elle ouvre une voie, celle de l’échappée extérieure et du partage, une danse où les corps tout entiers se laissent pleinement envahir par la puissance des émotions avant de libérer dans l’espace une énergie échappée du plus profond de l’être.

 

« Dès mon premier cours de danse à 5 ans, j’ai senti que le mouvement était une partie essentielle de ma vie. Avec cette pièce je conjugue mes deux passions, la science de la conscience et la danse.
Comment les émotions peuvent-elles traverser notre corps et notre pensée ? comment prendre la liberté de se laisser voir dans tous ces états ? d’où vient cette nécessité de trouver cette mystérieuse danse profonde ?
Composée d’un solo et d’un duo, la pièce questionne également la place de l’interprète et du chorégraphe dans la création artistique. Une proposition ou je me glisse à tour de rôle dans la peau de l’interprète puis dans celle du chorégraphe, explorant les défis et les opportunités qui se présentent au fil de ce processus de collaboration, fouillant au plus profond de moi mon rapport aux émotions. C’est à Jean Gaudin, complice de longue date, que j’ai confié le soin de m’accompagner dans ce processus en lui demandant de chorégraphier le premier acte de la pièce : un solo dont je suis l’interprète.
Pour chorégraphier le deuxième acte j’ai réuni autour de moi deux interprètes qui m’accompagnent dans ma recherche chorégraphique depuis de nombreuses années, Sibille Planques et Lilou Fatoumata Niang.
Une pièce, deux chorégraphes, trois interprètes pour une partition qui s’aventure au cœur de l’intime et des émotions, un voyage empreint de joie et de turbulences qui traversent les corps avec jubilations. » Nathalie Pubellier


Production : AAF
Coproduction : Centre culturel Bertin Poiré
Mécénat : A Noir et Alterconsult
Soutiens : Adami (en cours) /Ville de Paris (en cours)
Résidence de création : La Ferme de Trielle, La scène Faramine , micadanses-Paris

Les résidences

résidence photo/danse

Temps suspendus #3

Coups de pouce

Vacarme 2 + 1 (suite) Ni nadie ni nada Délice Fabuler ThRACES Ramène moi à la maison Projet Bleton L’ordre étrange des choses LE FAS_BE Les Beaux restes IDA Construire une nomenclature pour la Danse à figures Anglaise aux XVIIIe et XIXe siècle… Parle avec Elle(s) Et Maintenant ? NANOU#2 Medea URBAIN/CONTEMPO – SOLO Cache Cache Moon river Reflet Ferrari en feu On the borderline of humanization Bounce Back Less is More À l’écoute FABLES UBIQUE ANIMA GHOST IMAGE Le cours technique de Christine Gérard, une vision artistique un • cover MATTER, le corps comme feitiço Marie-Madeleine pourquoi tu pleures ?  Halte Entrez dans la danse TOUCHÉ BE.GIRL

Coup de pouce

Celle qui part n’est pas disparue

Résidences annuelles

Bouillir le vide Pas de promesse aujourd’hui Nouvelles traces baroques Les statues meurent aussi ELECTRON En relation à l’autre Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400 Qui a peur du Rose ? Prévisions chorégraphiques Ethnoscape

Résidences d'interprètes

Dégringolade ou l’art de rester debout Man HOMER GUELEM Chiffon(s) ABYSSES Voyage Mémoire Je ne crois pas que tu le saches, étude sur la pudeur Agapé Inaccessible vallée At first, I was afraid En pierre et en os Après hier 3 Reflets des îles (de si loin , j’arrive, là) Album de chorégraphies La Ménagère MMDCD De si loin, j’arrive L’inconséquente Résidence interprète M.Schruoffeneger Alien A-Tique Duende Espéranto Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

The Gathering To Repel Ghosts/Lettre au Père Ж А Р – C C I Ajar copie conforme invisible ou comment interpréter le réel Et alors ? Automnales à L’une d’entre elles 1998 Giants La danseuse et l’enfant Infra Le quatrième pas se fait dans la nuit ALEZAN Est au-delà… Une autre histoire DEUX HOMMES SONAR Partition(s) Comme un saut immobile BELTANE . Je vois, venant de la mer, une bête monte Senior mobile au nom du rêve L’Ombre des Amazonies Essai sur le vide (Fall In Sight – Chapitre 1) Hélichryse Dans le creux de l’absence Every Drop Of My Blood Rouge Mémoire des formes MAGDALÉNA SELF/UNNAMED HURRICANE et Débordement Just Kid’s Je badine avec l’amour (parce que tous les hommes sont si imparfaits et si affreux) Les Figures de l’Attention Élus PULSE Ustium Vacarmes 2 + 1 An Immigrant’s Story Fil Vie de famille, génération 2 Never Stop Scrolling Baby Les Planètes Les Confessions À travers (Le bruit de la pluie qui tombe) INTIMITEITEN Création solo (titre provisoire) Interstitium Vacarmes IRIS : une anatomie de la voix Infernal Practicability Muages ˈstɔːriz Mon vrai métier, c’est la nuit N’ayez pas peur ! « Très loin, à l’horizon » (titre provisoire) Score #1 Récital [Bach to Boulez] Cercle égal demi cercle au carré Tillandsia MAINTENANT, OUI FENOMENO Skyline Slow Torments – L’Homme au Coin INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau Les éternels À travers Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ? BPM ANNA Le Triomphe d’Icare Dès Keuy A Taste of Ted Holy Kiss and Cry Anatomie du Silence D’usage Dans la gamme d’une vague INMOST Low Cost Feu langage ! Men’s dayMinute papillon Titre en cours Aulbinor F(R)AME Les Corps Mous #2 Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

RÉsidence annuelle

Pas de dépôt de dossiers pour des résidences annuelles en ce moment

 

Accompagnement SPÉCIFIQUE /  RÉSIDENCE D’INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

3 dates butoirs : 30 janvier / 15 mai / 30 septembre

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète