Christine Gérard

 

Très impliquée dans les débuts de la danse contemporaine des années 70, Christine Gérard fonde en 1974, avec Alex Witzman-Anaya, la compagnie ARCOR dans laquelle elle crée plus d’une quarantaine de chorégraphies de 1975 à 1999 dont :
Sous la terre l’amandier, La pierre fugitive, Parentèles, Le silence des sirènes, Entre les masques (Mention du ministère et prix du public Bagnolet, 1979), Les lignes orphelines (avec Daniel Dobbels), Automnales (Biennale de danse à Lyon), Nu Perdu (Biennale du Val-de-Marne), Seeing double, La Griffe, Seule pour Brigitte Asselineau, L’âme des passages, La loquèle, Mantelou en 1990 (reprise à l’occasion des Rencontres nationales Danse en amateur et répertoire, créées à l’initiative du ministère de la Culture), Quel est ce visage ? solo créé pour Raphaël Cottin en 1999.

Il faut noter aussi de 2001 à 2005 : Mémoire Vive, Jérôme Andrews : Le jour où la terre tremblera transmis par Françoise et Dominique Dupuy (2001), Mémoire Vive, Jacqueline Robinson (2002), Prisme Nikolaïs au Théâtre de la Ville (2004), Improvisations au Regard du Cygne (2005).

Et de 2006 à 2015 : Faille, solo créé pour Nacera Belaza (2006), Segredo (2007), La Griffe  (1992) solo transmis à Anne-Sophie Lancelin en 2009, Les Berceuses de Brecht avec Céline Brémond, Béatrice Mazalto, Sylvie Puiroux, Summertime, solo dansé par Christine Gérard (2010), Les Dormeurs avec Anne-Sophie Lancelin et Adrien Dantou (2012), 7 Stances avec Marie-Odile Langlère (2013), Le Temps Traversé avec la vidéaste et photographe Isabelle Lévy-Lehmann (2015).

Elle est interprète chez Jacqueline Robinson, Françoise et Dominique Dupuy, puis de 1971 à 1978 chez Susan Buirge : Les petites choses, À la lueur de la lampe, Les empreintes, Autour d’un arbre. Entre 1970 et 1980 elle danse aussi pour F.Verret, L.Macklin, J.Pomares et A. Witzman Anaya.
En 1986 pour Daniel Dobbels dans Sans connaissance et L’écart et en 2008 Un temps rare.
En 2012 La jeune fille et la mort de Thomas Lebrun. En 2017 Initio de Tatiana Julien, en 2020 Pilote_Ce qui nous relie de Nathalie Collantes.

De 2003 à 2006 participation comme Expert à la DRAC Ile-de-France.

De son goût de la transmission, elle organise des cours réguliers pour professionnels à Paris de 1981 à 1989. Après l’obtention de son CA en 1989, elle enseigne pendant 22 ans au CNSMDP. Elle a dirigé de nombreux stages nationaux et internationaux. Elle s’engage aussi dans des projets de formation et de créations à micadanses-Paris, au CND, aux RIDC et à l’Espal.

 

residence

presentations

cours