Andrea Semo

Andrea Semo est née en 1995, et découvre l’initiation à la danse par des cours de « danse africaine » dès son plus jeune âge puis plus tard en modern’jazz . Voulant se professionnaliser elle intègre dans un lycée à horaires aménagés un cursus spécialisé en culture chorégraphique qui lui permet en parallèle de se former de 2011 à 2014 à l’école « Free Dance Song » dirigée par Christiane De Rougemont où elle valide un monitorat en « danse afro-américaine ». Elle y suit également des cours de pédagogie enfants. Elle participe depuis son adolescence à de nombreuses performances de rue engagées et poétiques avec la chorégraphe Isabelle Maurel, notamment dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Après un bac littéraire elle enseigne l’éveil et l’initiation à des enfants en centres d’animations et écoles primaires. A 20 ans elle part près de 3 ans au Burkina Faso suivre la 2 -ème édition de la formation en danse contemporaine « Yellen don » dirigée par Salia Sanou et Seydou Boro au centre de développement chorégraphique la Termitière de Ouagadougou. Elle participe à trois éditions du projet « Engagement féminin » de la compagnie Auguste-Bienvenue et lors de cette dernière à la création de la pièce « Les vivants » qui jouera en Afrique de l’Ouest et en France. A la fin de sa formation elle crée la première étape de son solo « Départ-toi » qui sera finaliste du concours Tremplin Propulsion à Paris et qui sera programmé au festival des « Spectacles Sauvages »au Regard du Cygne en 2018. Depuis son retour en France, elle continue de se former et d’enseigner aux enfants et danse un duo porté par Isabelle Maurel pour l’égalité des sexes dans des collèges et centres sociaux. Elle suit des trainings en danse contemporaine et valide son EAT. En 2019 elle s’inscrit en licence en Arts du spectacle à L’UFR Arts, Philosophie, Esthétiques à l’Université de Paris 8. En 2021 elle valide sa première année de Master : ses recherches tournent autour de la notion de post mémoire dans les gestes dansés.  Sa rencontre avec la chorégraphe Catherine May Atlani est un tournant tant sur le plan universitaire que pour son expérience d’interprète : en 2022 CMA lui propose de reprendre et de lui transmettre son solo signature « Voyage -Mémoire » qui sera en tournée en 2023. En 2022-2023 elle est également interprète dans la pièce « Mer plastique » du Chorégraphe franco-malien Tidiany N’diaye

residence

Voyage Mémoire