Jeanne Alechinsky

 

Danseuse et comédienne, Jeanne Alechinsky se forme au conservatoire d’art dramatique Erik Satie auprès de Daniel Berlioux en tant que comédienne-metteure en scène, et chorégraphe-interprète auprès de Nadia Vadori-Gauthier. En plus de sa formation somatique issue des recherches en Body-Mind Centering®, yoga et Mouvement Authentique, elle reçoit l’enseignement de Benoît Lachambre, Julianna Neves et Lisi

Estaras (Ballets C de la B), et de Maya Caroll et Julyen Hamilton. Nadia Vadori-Gauthier l’engage dans son laboratoire de recherches et groupe de performance Le Corps collectif, où elle participe à la création et à l’interprétation de toutes les pièces et performances (La Meute, Les Partitions ouvertes, Réel Machine, Le Crépuscule des Baby Dolls, That’s All Right Mama).

De 2017 à 2020, elle est la collaboratrice artistique de Nadia Vadori-Gauthier sur son projet de résistante poétique Une minute de danse par jour et produit le documentaire Une joie secrète, réalisé par Jérôme Cassou. Elle est interprète comédienne et danseuse de spectacle vivant pour Natalie Beder, Les Filles de Simone, Mathieu Touzé et Yuming Hey, Margaux Amoros, Loo Hui-Phang, Anna Carraud, et à l’écran pour Le Bureau des légendes, Capucine Lespinas, Sophie Beaulieu, Nine Antico.

En 2020, elle co-crée et danse avec Yohan Vallée sa première chorégraphie Mon vrai métier, c’est la nuit (compagnie Appel d’Air, spectacle lauréat de La Grande Scène des PSO 2020). Ils deviennent à cette occasion artistes en résidence longue à L’étoile du nord, Paris, pour cette création et la suivante (Porte vers moi tes pas, 2022), et développent des actions artistiques auprès de publics en situation de handicap et d’isolement et de collégiens. En 2021, elle devient directrice artistique de PARAMOUR

Compagnie, soutenue par le pôle d’accompagnement à l’émergence chorégraphique Danse Dense, dont At first, I was afraid est la première pièce.