Kandé Magassa

Chorégraphe de la Compagnie Sin-jì, Kandé Magassa est diplômée de l’École d’Art et de Design de Reims en design d’objet et d’espace. Elle danse pour Herman Diephuis et Fanny de Chaillé et comprend que ses parcours d’artiste chorégraphique et de plasticienne sont liés. Elle se forme en danse contemporaine au Centre National de la Danse de Pantin et intègre la Formation Professionnelle du Danseur et Préparation à la Scène dirigée par Dominique Lesdema. En parallèle de son parcours d’interprète, elle poursuit sa formation en suivant les masterclasses d’Hofesh Shechter à Londres, de Sita Ostheimer à Barcelone et de Marie Chouinard à Montréal. Depuis 2016, elle travaille comme interprète pour la chorégraphe Gaëlle Gillieron. En 2017 elle danse pour le Collectif (La) Horde sur le projet The Master’s ToolsEn 2021, elle intègre comme interprète la pièce Yasuke Kurosan du chorégraphe Smaïl Kanouté. Entre design d’objet et d’espace, et danses contemporaine et urbaine, de 2017 à 2019 elle entame les travaux de recherches Sans titre #1Sans titre #2 et Abstraction qui l’emmènent vers une écriture à la croisée des champs de la danse, de la performance et/ou de l’installation avec la création de dispositifs simples structurant l’espace. En 2020 elle intègre l’incubateur de chorégraphes de la Fabrique de la danse (Paris) et crée le projet en cours Agapē, création chorégraphique pour une interprète.

residence

Agapé