Résidence interprète

Rebecca Journo

La Ménagère

sept-dec 2019

© Maxime Leblanc

La Ménagère est le second volet du diptyque L’Épouse/ La Ménagère, soit deux solos qui s’emparent de figures archétypes féminines. A l’instar du « glitch art », l’écriture chorégraphique se saisit de l’obsolescence d’une telle représentation pour aller chercher un langage basé sur le dysfonctionnement, « l’erreur système ». Le travail s’amorce à partir de deux objets, l’éponge et l’aspirateur qui viennent dans un premier temps sculpter la matière chorégraphique et sonore. La pièce se compose autours de relations systématiques entre le son, le geste et l’espace. Sheila Rowbotham dans Conscience des femmes, monde de l’homme (1973) parlait quant au travail ménager de « névrose du néant ». A travers ce système contraignant et cloisonnant, La Ménagère dévoile un processus de transformation du corps et de l’état dans un contexte pourtant immuable. Voyageant du vide au trop plein, cette figure se construit pour se déconstruire inlassablement. Présence fantôme ou virtuelle, La Ménagère incarne une condition autant choisie que subie.

Les résidences

Résidence Danse Dense

Storiz

Résidence Ville de Paris

Aurélie Berland
Suite P

Résidence annuelle

Bruno Benne
Nouvelles traces baroques
Aurélie Berland
Les statues meurent aussi
Raphaël Soleilhavoup
ELECTRON
Mélanie Perrier
En relation à l’autre
Nans Martin
Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400
Françoise Tartinville
Qui a peur du Rose ?
Myriam Gourfink
Prévisions chorégraphiques
Cécile Proust
Ethnoscape / Cécile Proust

Résidence interprète

Rebecca Journo
La Ménagère
Julie Salgues
De si loin
Carole Quettier
L’inconséquente
Marie Schruoffeneger
Résidence interprète M.Schruoffeneger
Pauline Tremblay
Alien
Sophie Blet
A-Tique
Aurélia Jarry
Duende
Gwen Rakotovao
Espéranto
Christine Armanger
Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

Laetitia Arnaud
Infernal
Maria Jesus Sevari
Practicability
Nadia Larina
Salon de Queer
Joachim Maudet
ˈstɔːriz
Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée
Mon vrai métier, c’est la nuit
Christine Hassid
N’ayez pas peur !
Alexandre Fandard
« Très loin, à l’horizon » (titre provisoire)
Nina Vallon et Aurélien Richard
Score #1 Récital [Bach to Boulez]
Chantal Loïal
Cercle égal demi cercle au carré
Anne Perbal
Tillandsia
Gaël Sesboüé
MAINTENANT, OUI
Laura Simi
FENOMENO
Santiago Sempere
Skyline
Vincent Lacoste
Slow Torments – L’Homme au Coin
Christian et François Ben Aïm
INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau
Gilles Verièpe
Les éternels
Olivier Bioret
À travers
Nicolas Turicchia
Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ?
Rémi Esterle
BPM
Laura Arend
ANNA
Sébastien Thill et Debra Shannon
Le Triomphe d’Icare
Mathieu Hernandez
Dès Keuy
Maud Pizon et Jérôme Brabant
A Taste of Ted
Shlomi Tuizer
Holy
Nedjma Merahi
Kiss and Cry
Maxence Rey
Anatomie du Silence
Solène Bossu
D’usage
Rafael Alvarez / BODYBUILDERS
Dans la gamme d’une vague
Anthony Couroyer, Camille Lélu et Vivien Letarnec
INMOST
Raphaël Soleilhavoup
Low Cost
Peter Nkoghé
Migrant is my name
Olivia Lioret
Feu langage !
Maria Montero
Men’s day
Minute papillonCatherine Berbessou
Titre en cours
Camille Cau
Aulbinor
Erika Zueneli
F(R)AME
Vincent Lacoste
Les Corps Mous #2
Veronika Akopova
Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos
Tatiana Julien
Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

Residence annuelle

Date limite dépôt des dossiers  : 15 juin 2018

Accompagnement / INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète