Accompagnements spécifiques

L’Ombre des Amazonies

MAI/AOÛT 22


Résidence en partenariat avec la Cité internationale des arts


© Kay Zevallos


Danse, performance, installation
: Kay

Lors de sa résidence, Kay poursuit sa recherche sur la transfiguration de son propre corps et de sa mémoire, par la mise en jeu de son corps comme archive, en vue d’un renouvellement des arts du récit. Elle explore également la performance chorégraphique comme écriture cartographique d’expériences sensorielles, vécues à travers les rites chamaniques de l’Amazonie péruvienne.

 

L’Ombre des Amazonies


Bien que l’état de santé de la forêt amazonienne soit en péril, et qu’il faille réagir de tou urgence, cette déclaration d’intention de l’Occident révèle une conception erronée de cette région du monde qui n’est « ni une réserve de la biosphère, ni une réserve de la différence». Dans l’installation L’Ombre des Amazonies, Kay convoque la légende pour révéler l’obscurité tue de cette région plurielle que l’on continue de regarder pas autrement que comme un espace à protéger ou à exploiter.

L’Ombre des Amazonies est inspirée de la légende du bufeo colorado (un dauphin rose qui vit dans le fleuve Amazone et ses affluents). Cette légende raconte l’histoire de ce dauphin qui se transforme en homme blanc la nuit pour s’introduire dans les maisons des jeunes filles. Elle serait apparue dans l’Amazonie péruvienne pendant la deuxième phase de la « fièvre du caoutchouc » (1942-1945), notamment dans la ville de Iquitos, afin de justifier des grossesses hors mariage, et de maquiller des viols de filles mineures.

Des fragments sculpturaux de latex teintés avec un mélange de pigments industriels et naturels (des graines d’achiote) s’inspirent des formes des bras du fleuve Amazone. Ils deviennent les « mues » du bufeo colorado que l’artiste peut endosser comme une seconde peau lors de sa performance. Sous l’effet d’une lumière évoquant un feu intérieur, comme un incendie de forêt, l’espace mutera également en matrice enveloppante, incluant le public dans ce récit allégorique que nous continuons toustes d’écrire.

Les résidences

résidence photo/danse

Temps suspendus

Coups de pouce

À l’écoute FABLES UBIQUE ANIMA GHOST IMAGE Le cours technique de Christine Gérard, une vision artistique un • cover MATTER, le corps comme feitiço Marie-Madeleine pourquoi tu pleures ?  Halte Entrez dans la danse TOUCHÉ BE.GIRL

Coup de pouce

Celle qui part n’est pas disparue

Résidences annuelles

Bouillir le vide Pas de promesse aujourd’hui Nouvelles traces baroques Les statues meurent aussi ELECTRON En relation à l’autre Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400 Qui a peur du Rose ? Prévisions chorégraphiques Ethnoscape

Résidences d'interprètes

Agapé Inaccessible vallée At first, I was afraid En pierre et en os Après hier 3 Reflets des îles (de si loin , j’arrive, là) Album de chorégraphies La Ménagère MMDCD De si loin, j’arrive L’inconséquente Résidence interprète M.Schruoffeneger Alien A-Tique Duende Espéranto Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

Partition(s) Comme un saut immobile BELTANE . Je vois, venant de la mer, une bête monte Senior mobile au nom du rêve L’Ombre des Amazonies Essai sur le vide (Fall In Sight – Chapitre 1) Hélichryse Dans le creux de l’absence Every Drop Of My Blood Rouge Mémoire des formes MAGDALÉNA SELF/UNNAMED HURRICANE et Débordement Just Kid’s Je badine avec l’amour (parce que tous les hommes sont si imparfaits et si affreux) Les Figures de l’Attention Élus PULSE Ustium Vacarmes 2 + 1 An Immigrant’s Story Fil Vie de famille, génération 2 Never Stop Scrolling Baby Les Planètes Les Confessions À travers (Le bruit de la pluie qui tombe) INTIMITEITEN Création solo (titre provisoire) Interstitium Vacarmes IRIS : une anatomie de la voix Infernal Practicability Muages ˈstɔːriz Mon vrai métier, c’est la nuit N’ayez pas peur ! « Très loin, à l’horizon » (titre provisoire) Score #1 Récital [Bach to Boulez] Cercle égal demi cercle au carré Tillandsia MAINTENANT, OUI FENOMENO Skyline Slow Torments – L’Homme au Coin INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau Les éternels À travers Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ? BPM ANNA Le Triomphe d’Icare Dès Keuy A Taste of Ted Holy Kiss and Cry Anatomie du Silence D’usage Dans la gamme d’une vague INMOST Low Cost Migrant is my name Feu langage ! Men’s dayMinute papillon Titre en cours Aulbinor F(R)AME Les Corps Mous #2 Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

RÉsidence annuelle

Pas de dépôt de dossiers pour des résidences annuelles en ce moment

 

Accompagnement SPÉCIFIQUE /  RÉSIDENCE D’INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

3 dates butoirs : 30 janvier / 15 mai / 30 septembre

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète