Accompagnements spécifiques

INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau

mai-aout 2018

Ce travail fait dialoguer les ressorts de l’intime et les forces chahutées du dehors. Il se déploie comme l’étude parcellaire des facettes qui composent une personnalité, où chaque solo est l’occasion de faire émerger une nouvelle énergie, souterraine, méconnue, une part réservée. Cette étude emprunte au haïku, la poésie de l’instant. Ici, par le mouvement et le geste on tente de saisir cette émotion, immédiate et fugace, à la manière du photographe captant l’instant décisif.

Pièces courtes, formes légères pour la scène comme l’in situ, elles pourront être présentées en intérieur comme en extérieur. Chaque solo pourra vivre de manière autonome, indépendamment des autres, ou bien s’assembler librement. Chaque occasion pourra composer une nouvelle phrase.
A terme, cette série de courts portraits féminins constituera une mosaïque, un kaléidoscope aux multiples entrées et combinaisons.

Le premier solo, Instantané #1, est interprété par Anne-Flore de Rochambeau, artiste chorégraphique développant son travail à Montréal.

Instantané #2 verra le jour en janvier 2019 sur le quatuor à cordes « Métamorphoses nocturnes » de György Ligeti (distribution en cours).

www.cfbenaim.com

Les résidences

résidence photo/danse

Temps suspendus #3

Coups de pouce

L’ordre étrange des choses LE FAS_BE Les Beaux restes IDA Construire une nomenclature pour la Danse à figures Anglaise aux XVIIIe et XIXe siècle… Parle avec Elle(s) Et Maintenant ? NANOU#2 Medea URBAIN/CONTEMPO – SOLO Cache Cache Moon river Reflet Ferrari en feu On the borderline of humanization Bounce Back Less is More À l’écoute FABLES UBIQUE ANIMA GHOST IMAGE Le cours technique de Christine Gérard, une vision artistique un • cover MATTER, le corps comme feitiço Marie-Madeleine pourquoi tu pleures ?  Halte Entrez dans la danse TOUCHÉ BE.GIRL

Coup de pouce

Celle qui part n’est pas disparue

Résidences annuelles

Bouillir le vide Pas de promesse aujourd’hui Nouvelles traces baroques Les statues meurent aussi ELECTRON En relation à l’autre Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400 Qui a peur du Rose ? Prévisions chorégraphiques Ethnoscape

Résidences d'interprètes

Man HOMER GUELEM Chiffon(s) ABYSSES Voyage Mémoire Je ne crois pas que tu le saches, étude sur la pudeur Agapé Inaccessible vallée At first, I was afraid En pierre et en os Après hier 3 Reflets des îles (de si loin , j’arrive, là) Album de chorégraphies La Ménagère MMDCD De si loin, j’arrive L’inconséquente Résidence interprète M.Schruoffeneger Alien A-Tique Duende Espéranto Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

Et alors ? Automnales à L’une d’entre elles 1998 Giants La danseuse et l’enfant Infra Le quatrième pas se fait dans la nuit ALEZAN Est au-delà… Une autre histoire DEUX HOMMES SONAR Partition(s) Comme un saut immobile BELTANE . Je vois, venant de la mer, une bête monte Senior mobile au nom du rêve L’Ombre des Amazonies Essai sur le vide (Fall In Sight – Chapitre 1) Hélichryse Dans le creux de l’absence Every Drop Of My Blood Rouge Mémoire des formes MAGDALÉNA SELF/UNNAMED HURRICANE et Débordement