Accompagnements spécifiques

Holy

sept/dec 2017

« What sphinx of cement and aluminium bashed open their skulls and ate up their brains and imagination ? »
(« Quel sphinx de ciment et d’aluminium a défoncé leurs crânes et dévoré leurs cervelles et leur imagination ? »)
Allen Ginsberg, Howl

La dernière création d’Edmond Russo et Shlomi Tuizer, The State, questionnait la volonté et la capacité de l’être à déplacer, à transformer la gravité en une sensation de l’élan, de la suspension. Il s’agissait aussi d’un acte de résistance et d’engagement pour transporter vers un ailleurs des personnes dévouées à leurs actes…

Pour cette nouvelle création ils veulent cerner, isoler, identifier et interroger les notions de résistance et de révolte.

Howl, le poème emblématique du poète américain Allen Ginsberg (1926-1997), sera au cœur de Holy.

Howl a été écrit en 1955 pour être récité lors de la lecture publique à la Six gallery de San Francisco, mais il a ensuite été publié par le poète Lawrence Ferlinghetti chez City Lights Books. Le poème a été qualifié d’« obscène », Ferlinghetti et Shig Murao, directeur de la librairie, furent arrêtés et inculpés pour sa publication. Le 3 octobre 1957, le juge Clayton W. Horn rendit un arrêt affirmant le contraire, ce qui permit à Howl de continuer à être diffusé et de devenir le poème le plus réputé de la Beat Generation.

Howl est une protestation dévorée d’angoisse, littéralement un hurlement (a howl) de colère contre le conformisme de l’époque écrasant l’âme, et un hymne à la sainteté de tout ce qui touche le corps et l’esprit humain. La versification cède la place à de longues phrases, au rythme cliquetant de la respiration naturelle et de la conversation, fusionné à la syncope urbaine du jazz be-bop que Ginsberg et son ami, Jack Kerouac, allaient écouter dans les clubs de Harlem lorsqu’ils faisaient leurs études à Columbia au milieu des années 1940.

Shlomi Tuizer sera l’interprète de la réponse chorégraphique à cette protestation. Il sera l’interprète de la matière et du corps que les chorégraphes veulent donner aujourd’hui au besoin de résister, au besoin de s’engager.

Cette réponse sera une expérience poétique, imprégnée par une histoire et un patrimoine personnels, mais qui exprime la complexité, la multiplicité et la richesse de l’identité. De même que le poème de Ginsberg est à la fois universel et très intime. Évoquant la folie de sa mère, l’intimité de ses proches, son héritage juif et son homosexualité.

L’écriture chorégraphique sera imprégnée de l’énergie et la charge contenues dans le poème de Ginsberg.

Il s’agirait de transcrire au corps une sémantique particulière des gestes et des signes, s’appuyant sur des sensations, images et idées qui sont exprimées dans le texte. L’acte sera plutôt impressionniste qu’illustratif, mais tentera d’être lisible, visible, entendu.

« Plus de 60 années sont passées et Howl est un récit poétique actuel et pertinent. Un manifeste. Les esprits ont évolué, mais les freins au progrès et les mécanismes des formes d’oppression sociétale ont évolué tout autant…

Nous ne sommes pas militants, mais notre langage, nos esprits et nos corps sont entraînés à se battre et à se défendre ».  Shlomi Tuizer, Edmond Russo

Les résidences

Coups de pouce


Entrez dans la danse

TOUCHÉ

BE.GIRL

Résidences annuelles


Bouillir le vide

Pas de promesse aujourd’hui

Nouvelles traces baroques

Les statues meurent aussi

ELECTRON

En relation à l’autre

Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400

Qui a peur du Rose ?

Prévisions chorégraphiques

Ethnoscape

Résidences d'interprètes


3 Reflets

des îles

Album de chorégraphies

La Ménagère

MMDCD

De si loin, j’arrive

L’inconséquente

Résidence interprète M.Schruoffeneger

Alien

A-Tique

Duende

Espéranto

Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques


Les Planètes

Les Confessions

À travers (Le bruit de la pluie qui tombe)

INTIMITEITEN

Création solo (titre provisoire)

Interstitium

Vacarmes

IRIS : une anatomie de la voix

Infernal

Practicability

Muages

ˈstɔːriz

Mon vrai métier, c’est la nuit

N’ayez pas peur !

« Très loin, à l’horizon » (titre provisoire)

Score #1 Récital [Bach to Boulez]

Cercle égal demi cercle au carré

Tillandsia

MAINTENANT, OUI

FENOMENO

Skyline

Slow Torments – L’Homme au Coin

INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau

Les éternels

À travers

Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ?

BPM

ANNA

Le Triomphe d’Icare

Dès Keuy

A Taste of Ted

Holy

Kiss and Cry

Anatomie du Silence

D’usage

Dans la gamme d’une vague

INMOST

Low Cost

Migrant is my name

Feu langage !

Men’s day
Minute papillon
Titre en cours

Aulbinor

F(R)AME

Les Corps Mous #2

Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos

Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

RÉsidence annuelle

Pas de dépôt de dossiers pour des résidences annuelles en ce moment

 

Accompagnement SPÉCIFIQUE /  RÉSIDENCE D’INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

3 dates butoirs : 30 janvier / 15 mai / 30 septembre

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète