Coups de pouce

BE.GIRL

Jan-Avril 2021

© Timothée Lejolivet dans le cadre des laboratoires des cultures urbaines du 104

Pièce chorégraphique pour 5 bgirls. Création 2021

Durée : 50 min. / version courte 20 min.
Chorégraphie et direction artistique : Valentine Nagata-Ramos
Interprétation : Fanny Bouddavong, Chris Fargeot, Tania Fernandez Carrero, Audrey Lambert, Annabella Pirosanto.
Création lumière : Ydir Acef / Oeil complice : Nagata Tetsuo
Composition et arrangement musical : Alexandre Dai Castaing
Costumes : Jean-Baptiste Matondo

Dans BE.GIRL, je désire mettre en lumière les femmes ayant choisi comme danse de prédilection le breakdance (danse hip-hop proche du sol, impliquant toutes les parties du corps – via des jeux de jambes, des positions à l’envers plus ou moins arrêtées, de mouvements à forte centrifuge – et une puissante physicalité, qui de fait, attire plus souvent les hommes par son côté performatif explosif ).

Pratiquant moi-même le bboying depuis plus de 20 ans, le point de départ pour cette création vient de mon questionnement : « Pourquoi ai-je préféré cette danse à une autre ? Quelle est la raison profonde de ce choix atypique ? ». Et de fait, quel en est le point de départ pour ces bgirls que je dirige aujourd’hui ?

Se rapprocher du sol, la terre, notre mère, nos ancêtres. Retrouver nos positions instinctivement ancrées dans nos corps (la position du quatre pattes ou bien à l’envers comme lors de notre naissance), s’enivrer de l’effet que provoque la circularité de nos mouvements (comme tourner sur la tête à l’image des derviches tourneurs) pour nous sentir connectées au cosmos, se sentir vibrantes ou peut-être pour oublier… Oublier nos histoires, notre mal être, ou pour se sentir puissante, vivante. S’affirmer. Etre. Be en anglais.

J’imagine un pré Big Bang, un espace vide ou des formes, des ombres, des entités flottent et circulent. Elles créent de la tension, elles remplissent l’espace d’air grâce à leurs mouvements. La température augmente grâce à l’énergie dégagée et la rencontre s’opère, telle une collision de particules qui forme enfin la circularité.

Un cosmos naît. Des planètes, des étoiles se forment, s’alignent, s’attirent, se cachent. Elles sont illuminées ou fantomatiques mais elles ne cessent d’être en mouvement, parcourant un chemin infini, une ligne de conduite.

On discernera 5 pointures du bgirling en France. Grâce à celles-ci, on comprend le breakdance comme exigeant, spectaculaire et imaginatif mais aussi comme une danse subtile, expressive et exécutée avec beaucoup de sensibilité.

Valentine Nagata-Ramos


Production : Cie Uzumaki

Coproductions : Flow – centre Eurorégional des cultures urbaines – Lille, CDLD – P. Doussaint GPS&O – Les Mureaux, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig direction Mourad Merzouki dans le cadre de l’accueil studio / Ministère de la culture et de la communication, Centre Chorégraphique National de La Rochelle / direction Kader Attou.

Soutiens : Théâtre de Choisy-le-Roi – Scène conventionnée d’Intérêt National – Art et Création pour la diversité linguistique , résident du laboratoire cultures urbaines et espace public du CENTQUATRE – Paris, Flow – centre Eurorégional des Cultures Urbaines – Lille, Micadanses – Paris, CDLD – P. Doussaint GPS&O – Les Mureaux, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne – Compagnie Käfig – direction Mourad Merzouki, Compagnie Dyptik – St Etienne, Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines – Fondation de France – La Villette 2021.

La compagnie Uzumaki a le soutien de la DRAC Ile-de-France – ministère de la culture et de la communication – dans le cadre de l’aide au projet ainsi que le soutien du groupe Caisse des Dépôts et de l’ADAMI.

Les résidences

Coups de pouce

Halte Entrez dans la danse TOUCHÉ BE.GIRL

Résidences annuelles

Bouillir le vide Pas de promesse aujourd’hui Nouvelles traces baroques Les statues meurent aussi ELECTRON En relation à l’autre Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400 Qui a peur du Rose ? Prévisions chorégraphiques Ethnoscape

Résidences d'interprètes

En pierre et en os Après hier 3 Reflets des îles (de si loin , j’arrive, là) Album de chorégraphies La Ménagère MMDCD De si loin, j’arrive L’inconséquente Résidence interprète M.Schruoffeneger Alien A-Tique Duende Espéranto Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

Vacarmes 2 + 1 An Immigrant’s Story Fil Vie de famille, génération 2 Dans le creux de l’absence Never Stop Scrolling Baby Les Planètes Les Confessions À travers (Le bruit de la pluie qui tombe) INTIMITEITEN Création solo (titre provisoire) Interstitium Vacarmes IRIS : une anatomie de la voix Infernal Practicability Muages ˈstɔːriz Mon vrai métier, c’est la nuit N’ayez pas peur ! « Très loin, à l’horizon » (titre provisoire) Score #1 Récital [Bach to Boulez] Cercle égal demi cercle au carré Tillandsia MAINTENANT, OUI FENOMENO Skyline Slow Torments – L’Homme au Coin INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau Les éternels À travers Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ? BPM ANNA Le Triomphe d’Icare Dès Keuy A Taste of Ted Holy Kiss and Cry Anatomie du Silence D’usage Dans la gamme d’une vague INMOST Low Cost Migrant is my name Feu langage ! Men’s dayMinute papillon Titre en cours Aulbinor F(R)AME Les Corps Mous #2 Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

RÉsidence annuelle

Pas de dépôt de dossiers pour des résidences annuelles en ce moment

 

Accompagnement SPÉCIFIQUE /  RÉSIDENCE D’INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

3 dates butoirs : 30 janvier / 15 mai / 30 septembre

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète