Tina Nasika

D’origine grecque Tina Nasika est une professeur de danse, performeuse et dramaturge, basée à Paris.
Elle a obtenu son diplôme de professeur de danse classique et contemporaine du Ministère Grec de la Culture. Afin de compléter sa pratique, elle a suivi des études universitaires et obtenu un Master en Dramaturgie et Performance de l’Université Aristote de Thessalonique et un Master de Recherche en Danse de l’Université Paris 8.
En tant que performeuse, elle a été formée entre autres avec : Wim Vandekeybus, Ko Murobushi, Thi Mai Nguyen,Linda Kapetanea, Jozef Fruzeck, Bruno Danjoux, Christopher Matt, Nina Dipla, Emio Greco, Milena Simeonova, Gesh Mihov, Hermes Malkotsis,Inaki Azpillaga, Chistina Sougioultzi, Rudy Bryans, Idan Cohen, Mario Piazza, Dimitra Koroneou, Kalliopi Sfika, Anne-Marie Porras, Francoise Textier, Benjamin Lamarche, Emmanuel Lyon, Tasos Karachalios, Jan Fabre.
En 2001, elle a reçu le premier Prix au concours national pour Eurovision Jeune Danseurs, organisé par la chaîne nationale grecque (ERT) et a représenté la Grèce dans le 9ème Grand Prix Eurovision Jeune Danseurs, organisé par la BBC à la Royal Opéra House, Londres.
En 2008, elle a été honorée avec une bourse d’excellence pour un programme annuel de formation spécialisé en danse contemporaine à EPSEdanse (Montpellier), offert par le danseur étoile, Rudy Bryans, et la Fondation Alexander S. Onassis.
Elle membre du Conseil International de danse CID – UNESCO et du Congrès de la Recherche en Danse (CORD).
En juin 2015 elle a participé comme intervenante à la Conférence Internationale pour la Danse, organisée par SDHS/CORD (Society of Danse History Scholars / Congress of Recherche in danse) en donnant un masterclass sur le sujet: ¨Comment aborder la danse classique comme un organisme vivant dans une perspective plus contemporaine? ̈
Elle enseigne dans le cadre de formations professionnelles (Choreia, Faun Arts: Cirque et Mouvements) et en même temps elle donne de cours et workshops en tant que freelance.
Dans le cadre de son activité professionnelle, elle cherche à appréhender la danse dans sa globalité et elle s’efforce d’entretenir ses trois identités : performeuse, professeur de danse et chercheuse.
Ses recherches portent sur le mouvement vaste du postmodernisme et son expression à travers de nouvelles formes artistiques et méthodes pédagogiques.