Matthieu Poli

Atiste plasticien – numérique, il travaille avec La Ville en Feu autour de ce projet. Ses oeuvres numériques, souvent accompagnées de ses compositions musicales jouent sur la perception par le biais d’illusion d’optique, créant des volumes en décalage avec leur environnement premier. Avec lui, nous réfléchissons aux costumes, textures, matières, qui puissent être à la fois sources de lumière, supports de sons et représenter l’aspect des planètes ainsi que des humaines qui les fantasment. Il nous accompagne sur la création sonore avec un traitement électronique du son.

Résidence

Les Planètes