Kirsten Debrock et Olivier Soliveret

Kirsten Debrock est une chorégraphe américano-belge qui réside en France depuis vingt ans. C’est là, au cœur du Languedoc qu’elle a ancré son travail. Elle a d’abord signé des créations pour Intro Dans, le Ballet de Saragosse, Ballet Hagen, le Ballet Junior de Genève, L’Opéra de Nice ou encore l’Opéra de Metz avant de monter sa propre compagnie.
Diplômée du conservatoire Royal de la Haye (Pays-Bas), Kirsten Debrock a d’abord mené une carrière internationale de danseuse en dansant avec N.D.T.1, N.D.T.2 le Basler Ballet et Scapino Ballet Rotterdam avant de se diriger vers la recherche et l’écriture chorégraphique.
En janvier 2006, elle fonde KD Danse, une compagnie volontairement située en milieu rural, dans l’Hérault (Sud de la France), afin de développer une exigence de création contemporaine, hors ville, hors public averti, hors chemin tout tracé. Elle y a créé 14 pièces chorégraphiques et 4 parcours chorégraphiques (musées, médiathèque, I.U.T, EHPAD). Elle mène de nombreuses actions de sensibilisation à l’art chorégraphique avec de multiples publics, personnes âgées, autistes, détenues femmes des maisons d’arrêt, mais aussi jeunes en échec scolaire ou milieux sociaux défavorisés.
J’ai Rendez-vous avec vous, la prochaine création de Kirsten Debrock-KD Danse, co-produit par La Communauté de Communes des Grand Orbs, Paris Réseau Danse , La Cigarière de Sérignan, et Arts Vivants 11 dans l’Aude verra le jour en décembre 2018 à la Tuilerie de Bédarieux.
Complètement autodidacte, Olivier Soliveret est reconnu pour ses recherches en matière sonore et pour sa spacialisation du son. L’on pourrait comparer ses oeuvres sonores à une scénographie au plateau. Il a travaillé pour plusieurs compagnies, notamment en théâtre, cirque et danse. (la compagnie See (Audrey Decaillon), Compagnie Faux Magnifico (Toni Cafiero) Compagnie Marécage (Benjamin Tricha), le collectif Olaf Linesky (avec Luc Souche et Sylvie Klinger). Il travaille depuis 2009 pour KD Danse.
Il se laisse la liberté d’explorer le matériau pour le tenir à bonne distance de tout phénomène de mode. Sa « patte » fait partie intégrante de l’identité des créations de la chorégraphe Kirsten Debrock. En effet, d’une « scénographie sonore » nécessaire et indissociable à l’écriture chorégraphique visible sur le plateau ; il collabore avec Kirsten Debrock dès les prémices de la pièce pour créer avec elle un objet sonore unique et complémentaire.

Spectacles

Gone