Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée

Jeanne Alechinsky intègre le conservatoire d’art dramatique Erik Satie en 2001. Elle suit les cours de Daniel Berlioux et participe à l’atelier corporel de Nadia Vadori-Gauthier. Cette dernière l’engage dans son laboratoire de recherches et groupe de performance Le Corps collectif en 2009, auquel elle participe encore aujourd’hui, participant à la création et à l’interprétation de toutes les pièces ( La Meute, Les Partitions ouvertes, Réel Machine, Le Crépuscule des Baby Dolls, That’s All Right Mama).
En plus de sa formation somatique issue des recherches en Body-Mind Centering, yoga et Mouvement Authentique, elle est la collaboratrice artistique de Nadia Vadori-Gauthier sur son projet de résistance poétique Une minute de danse par jour et a assisté Arthur Deschamps à la mise en scène de son dernier spectacle, Les Passants (création à la Scène nationale du Mans-Les Quinconces, 2018)

Yohan Vallée intègre le conservatoire d’art dramatique Erik Satie en 2007. Il suit les cours de Daniel Berlioux et participe à l’atelier corporel de Nadia Vadori-Gauthier. En 2010, il crée sa première forme chorégraphique, point de départ de créations mêlant danse, théâtre et performance. Naîtront par la suite deux formes courtes présentées au Festival Auteurs de Troubles à Lyon. En 2014, il collabore avec Gaia Saitta du Collectif If Human aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles. En 2016, il est résident au Point Éphémère à Paris pour la création d’un trio, À Nos Adieux.
En parallèle, il poursuit un travail solo en 2017, Un Certain Printemps qui est joué au Point Éphémère et au Garage29 à Bruxelles. La même année, il devient assistant chorégraphique pour le solo de Nadia Vadori-Gauthier, Mille et un jours joué à l’Atelier de Paris/CDCN et joue dans la pièce Winterreise de Elfriede Jelinek (Compagnie Mydriase) au Théâtre de La Reine Blanche (Paris) et à La Cenne (Montréal).
Fin 2017, il rejoint la création de Lisi Estaras et Ido Batash (MonkeyMind Company/Les Ballets C de la B) The Jewish Connection Project actuellement en tournée en Europe.

©Sofie de Backere et ©Jeanne Alechinsky