Christine Gérard

Personnalité incontournable de la danse contemporaine en France, Christine Gérard mène une recherche tant sur le plan pédagogique que chorégraphique depuis plus d’une trentaine d’années.
Impliquée dans les débuts de la danse contemporaine des années 70, elle fonde en 1974 avec Alex Witzman-Anaya la compagnie ARCOR, dans laquelle elle crée plus d’une quarantaine de chorégraphies de 1975 à 2015 : « Entre les masques » Mention du ministère et prix du public Bagnolet en 1979, « Sous la terre l’amandier », « Seeing double », « La griffe » solo transmis à Anne-Sophie Lancelin en 2009, « Mantelou » repris aux rencontres nationales danse en amateur et répertoire, « Quel est ce visage ? » solo créé pour Raphaël Cottin en 1999, « Les dormeurs » avec Anne-Sophie Lancelin et Adrien Dantou en 2012, « 7 Stances » en 2013 avec Marie-Odile Langlère et en 2016 Le temps traversé avec Isabelle Lévy-Lehmann photographe et vidéaste.

Elle est aussi interprète pour Susan Buirge, Daniel Dobbels et en 2012 pour Thomas Lebrun dans « La jeune fille et la mort » et Tatiana Julien dans « Initio » en 2017.
Dans le cadre de Mémoire Vive en 2001, elle danse « Le jour où la terre tremblera » de Jérôme Andrews transmis par Françoise et Dominique Dupuy.

De son goût de la transmission, elle organise des cours réguliers pour professionnels à Paris et enseigne pendant 22 ans au CNSMDP. Elle dirige des nombreux stages nationaux et internationaux. Récemment elle s’engage dans des projets de formation et de création à micadanses, au CND, au RIDC, à l’Espal et dans divers projets.