Bleuène Madelaine

Mêlant écriture et improvisation, la chorégraphe Bleuène Madelaine tente de restituer une danse de l’instant, à la fois puissante et discrète.

Influencée par la danse butô et la littérature/poésie contemporaines, elle tisse des liens entre geste et mot, écriture chorégraphique et écriture poétique.

 

Après des études de russe menées à Saint-Pétersbourg et Paris entre 2003 et 2006, elle se forme à la danse contemporaine en autodidacte par un travail quotidien de la pratique chorégraphique et concilie cours réguliers et nombreux stages.

En 2009-2010, elle assiste à la formation « L’interprète au coeur du chorégraphique» à micadanses, puis à la formation de chorégraphe «Transforme Langage ?» (2012-2013) dirigée par Myriam Gourfink à l’Abbaye de Royaumont, formation durant laquelle elle élabore le solo Amorce.

Au cours de l’année 2010, la découverte de la danse butô avec les pédagogues Gyohei Zaitsu et Maki Watanabe a joué, et joue encore aujourd’hui, un rôle important dans sa manière de concevoir la danse et l’improvisation.

Elle crée en 2010 la compagnie Rouge Aniline avec laquelle elle cherche et expérimente le mouvement à travers des danses improvisées (ou pas), des performances, des courts- métrages et des stages.

Actuellement, elle focalise sa recherche autour du lien entre flux de conscience et danse: le danseur va réciter mentalement un texte (pensées, flashs, fulgurances, chansons…) qui va soutenir sa danse et l’amener à une nouvelle qualité de présence. C’est l’élaboration de cette double écriture (mentale et gestuelle) dans un processus continu, qui lui permet d’arriver à ses fins : une danse âpre et drôle, dans laquelle le face à face avec le public devient essentiel: un corps -soi- vers les autres, racontant les autres.

Amorce qu’elle crée maintenant est sa première chorégraphie.

Spectacles

Amorce