Anselme Couturier

Aux alentours de ses dix ans, Anselme découvre la capoeira angola qu’il n’a cessé de pratiquer jusqu’à aujourd’hui. Entre la danse et l’art martial, la capoeira l’a aidé à développer son rapport au sol, des compétences d’acrobate ainsi qu’un lâcher prise dans la continuité du mouvement circulaire : dans le jeu de capoeira c’est l’écoute de l’autre qui guide ses mouvements.

Après l’obtention du CEC (contemporain) au conservatoire d’Orléans, Anselme rejoint Paris pour suivre pendant un an la formation contemporaine de Corinne Lanselle au Studio Harmonic à l’issue de laquelle il intègre sa compagnie pour Dans mes bras et Room 83.

Il y rencontre Tanya Lazebnik qui l’initie en 2016 à son travail de danse en suspension au sein de la compagnie Inosbadan (Rascoala et Volte).

Depuis maintenant quatre ans, il suit une formation intense à la PMD avec Hervé Diasnas et Valérie Lamielle pour qui il a dansé dans Le mumure des muses, le Safari Chorégraphique et bientôt la reprise de Naï. Au contact de ces danseurs chevronnés, il affine ses capacités d’écoute, son esprit critique et son goût pour le mouvement, différent de l’un à l’autre, propre à chacun.

La pédagogie est un aspect de la danse (ou simplement de la relation à l’autre) qui l’intéresse beaucoup. Il dispense des cours dans l’école de capoeira Filhos de Angola Orléans depuis huit ans et, depuis deux ans, il s’attelle à la transmission de la danse en suspension dans les stages proposés par la compagnie Inosbadan.

Par dessus tout, c’est le goût du mouvement qu’il veut transmettre. Par la douceur, l’économie et la continuité pour une disponibilité de corps et d’esprit maximum.

cours