Delphine Caron

Delphine est danseuse, pédagogue et chorégraphe de la cie point zéro, créée en 2007. Après des études de danse classique (CRR Rouen) et de musique (Piano), elle est diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon et titulaire du Diplôme d’État pour l’enseignement de la danse contemporaine.

Sa curiosité pour la diversités des techniques corporelles la conduit à étudier avec Thomas Mac Manus (technique Forsythe), Uhio Amagatsu, Julyen Hamilton et Saburo Teshigawara ainsi qu’avec les pionniers de la culture hip-hop : Poppin Pete, Skeeter Rabbit et Walid Boumhani avec lesquels elle se spécialise en Popping Boogaloo. Conjointement, elle approfondit les relations entre geste et son en collaborant avec de nombreux compositeurs comme Alastair Bannerman (IRCAM), Serge Adam (Festival d’Avignon), ou DJ Suspect (Festival DanSCe Dialogues – UK).

Forte d’une expérience d’interprète et d’assistante chorégraphe depuis plus de 20 ans avec les chorégraphes et metteurs en scène (Etienne Frey, José Montalvo, Nacera Belaza, Abou Lagraa, Sarah Crépin, Dominique Boivin, Ricardo Lopez Munoz, Xavier Arlot, Chantal Loyal), Delphine développe ses propres projets autour d’une grammaire gestuelle qui conjuguent les esthétiques en lien à la musicalité du corps (L’impermanence – Air pose – 4sounds – MAI – Line – Le fragment).

Elle chorégraphie entre autres pour Skertzò/KAA (Israël, Vietnam), Magic Garden (Spectacle du 70 ème anniversaire de la Commémoration Internationale du Débarquement de Normandie, 2014), la Biennale de danse de Lyon (KA RÂ VAN, 2014), le Festival Curieux Printemps (Jardin suspendu, 2015), RMN – Grand Palais et la Maison des Arts de Créteil (Messe pour le temps présent, 2017), et enseigne dans de nombreuses institutions (CND, INSA, ACTS, MPAA, IUFM…).

Delphine associe pédagogie et création in situ, cette année encore (2019), en partenariat avec la MPAA, les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine St Denis ou encore le collectif de musique les Audacieux, et travaille sur des questions autour de l’accessibilité à l’art, des diverses esthétiques en danse et de la musicalité du corps dansant.

Partant de son expérience scénique et pédagogique, elle pratique aujourd’hui le Massage Thérapeutique Tuina pour la préparation et la récupération rapide du danseur.