Danseurs professionnels - stages

Biomécadanse, mieux construire son geste dansé en s’appuyant sur sa structure osseuse

Anne Gavard et Anne Chloé Le Roy

du 11 au 18 juillet 2020

Studio Noces

Infos, tarif et contact
https://www.biomecadanse.com
contact@biomecadanse.com
Anne Gavard (kiné) 0622073832 et Anne Chloé Le Roy (prof. de danse| Danseuse) 0689373623

Stage de perfectionnement qui part de la sensation de l’os et de la conscience des organisations biomécaniques pour les intégrer dans sa danse. D’abord dans des exercices basiques de différents styles de danse jusqu’à des compositions  chorégraphiques. Cela permet d’améliorer ses performances, de mieux “traduire” des indications chorégraphiques, de retrouver de la confiance après blessure...

 

Le nombre de stagiaires est limité à 12 pour permettre notamment des corrections individuelles de placement osseux par le toucher kinésithérapique. Modalités d’inscription sur le site biomecadanse.com

11/07 de 10h à 13:h
12/07 de 10h à 13h et de 14h à 17h
du 13/07 au 18/07 : de 14h à 19h

DÉROULÉ

Pour une bonne prise de conscience, chaque notion d’anatomie et de biomécanique s’appuie sur une théorie référencée, guidée par Anne, qui comporte

– des explications fondamentales sur leur intérêt (accompagnant un support de cours, du toucher d’os),

– des repérages sur soi systématique (par toucher et par dessin sur soi)

– des visualisations intérieures

– des exercices d’intégration des notions, des « bon sens » d’utilisation, avec corrections individuelles

– Un telle visite de son corps n’est pas toujours sans réveiller des émotions. Un espace est ménagé pour que ces instants intimes puissent avoir lieu en dehors du groupe.

 

Pour une mise en mouvement, nous proposons des exercices globaux structurants et une barre d’assouplissement articulaire préparatoire « à emporter ».

 

Pour une bonne intégration des nouveaux repères anatomiques dans le geste dansé, Anne Chloé guide

– d’abord des exercices basiques progressifs d’une technique (danse classique, contemporaine, orientale, latines, danse contact-impro…) utilisant préférentiellement le repère anatomique étudié. Ensuite ils sont appréhendés dans des barres classique ou contemporaine.

– On conquiert progressivement l’ensemble de son architecture osseuse au cours des 3 modules ; d’abord module 1: le bassin (sacrum puis os coxaux) puis module 2 : les membres (les jambes, bien sûr, mais aussi 1 journée consacrée aux bras) puis module 3 : la colonne vertébrale et les « masses » (bassin, thorax et tête).

– On expérimente cette nouvelle perception de son architecture osseuse dans des expressions dansées (chorégraphies, variations, improvisations… )

– On termine avec une mise en application évaluée des perceptions acquises dans une courte composition personnelle que le stagiaire souhaite travailler.

– Les temps d’intégration dans la danse représenteront la moitié du temps.

Un temps d’échange est ménagé chaque fin de journée pour les questions, les envies de partage…