Midi sans paupière

Carole Quettier

Lundi 16 septembre 2019 à 20h - studio May B

Chorégraphie et interprétation : Carole Quettier
Costumes : Catherine Garnier
Lumières : Manuella Rondeau
Musiques : Arnold Schoenberg, Wolfgang Amadeus Mozart, Franz Schubert, Sergei Prokofiev

Création

Achetez vos places

A l’origine, il y a La lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne. Le récit d’un croisement de personnages aux prises avec les normes d’une société, d’un ordre, qui assènent sentences et humiliations, par ignorance, dogme et moralisme.
La danse tentera, par ses orientations et ses dérives, de rendre sensible l’expérience de cette lecture. Entre les lignes du textes, entre ses traits d’existences délibérément soumises, docilement asservies ou génialement libres, la danse cherchera son autre lieu, celui du détachement qui lui revient en propre. Assumer ce peu de certitude dans le déploiement d’un geste désarmé, soutenir la folle exposition d’une reprise de souffle. Un geste comme une larme espérant tomber sans crainte devant témoin. Absente de toute indifférence et de toute résignation, elle chercherait les fragments d’une fragile consolation, « cette promesse d’altérité qui ôte à la souffrance son apparence de destin » (Michaël Foessel).
La danse tenterait ainsi de rendre justice à sa manière, là où aucune instance ne saurait la faire taire, de retrouver l’éclat d’une urgence à vivre intensément.
Extrait de La lettre écarlate :
« …pour hautaine que fut sa contenance, chaque pas que faisaient les gens qui se pressaient autour d’elle lui était une agonie comme si son coeur avait été jeté dans la rue pour être piétiné par tous ».

Cette danse est dédiée à la mémoire de Martine Clary

Midi sans paupière est en soirée partagée avec TRACES dans le cadre du festival Bien Fait ! 2019

tarif plein 16€ / tarif réduit 13€ / tarif adhérent 10€