Debout – Se relever

Djino Alolo Sabin et Christina Towle

Jeudi 13 octobre 20h30

création

Debout/Se relever est un travail qui croise le hip-hop (style krump), la danse contemporaine, la boxe et la musique live sur scène (slam & batterie). Debout/Se relever revisite un moment marquant de l’histoire du sport et du continent africain mais aussi le destin d’un individu hors du commun : Mohammed Ali, et son match mythique « Rumble in the Jungle» qui a eu lieu au Congo Kinshasa en 1974. Face à Georges Foreman, considéré comme imbattable, Mohammed Ali fait de ce match un véritable spectacle chorégraphique.

Plus de quarante ans après, la cie Kivuko met en scène cette capacité à se relever, cette lutte contre la pesanteur. La boxe, la parole et la danse sont des armes de résistance. C’est à cet endroit que se croisent l’histoire de Mohammed Ali et la leur : le boxeur se battait contre l’oppression des afro-américains aux Etats-Unis ; leur spectacle – qui mêle danse contemporaine, krump mais aussi le slam et la batterie – parle de l’oppression en République Démocratique du Congo.

Debout invite sur le plateau une première génération de danseurs contemporains congolais : Djino Alolo Sabin, Yves Mwamba, et Jean Paul Mehansio. D’abord formés de manière autodidacte en hip-hop, ces trois interprètes se rencontrent lors de battles hip-hop dans les rues de Kisangani, RDC. Ces battles les ont aidés à surmonter un quotidien dur marqué par la pauvreté et une jeunesse bouleversée par la guerre à de multiples reprises (première et deuxième Guerre du Congo en 1996 et 1998 ; la guerre de 1, 3, et 6 jours en 2000).

De retour à Kisangani pour y implanter sa compagnie en 2006, le chorégraphe Faustin Linyekula découvre la présence de ces danseurs autodidactes dans la ville. Il met en place pour eux une formation en danse contemporaine dans son centre chorégraphique et musical, le Studio Kabako, à laquelle les trois interprètes participent pendant 5 ans. Dans le contexte de la République du Congo, rêver à une carrière d’artiste est perçu comme une folie. Ces interprètes ont eu le « cœur » de poursuivre un rêve improbable : croire en leur art.

Ils cherchent à saisir les éléments formels d’Ali afin de creuser plus loin, d’extraire la source d’inspiration, son duende, l’âme de sa danse. Ils puisent dans la boxe, le krump, la danse contemporaine et le slam pour rompre les barrières entre ces disciplines et inventer une danse hybride, déstructurée, polyrythmique, fulgurante, instinctive et sonore.

Debout/Se relever est suivi par Les Corps mous#2 dans le cadre du festival ZOA

Tarif adhérents micadanses : 10 €
Tarif plein : 16 €
Tarif réduit : 13 € / étudiants, chômeurs, – de 18 ans, intermittents
réservations : 01 72 38 83 77 / stagiaire@micadanses.fr