Résidence interprète

Christine Armanger

MMDCD

jan-avril 2019

MMDCD est une méditation, une tentative de conjuration de la mort.
Elle s’inspire du genre pictural de la Vanité, qui illustre le passage du temps et l’aspect précaire de l’existence humaine au moyen d’objets symboliques.
MMDCD veut dire 2 900 en chiffres romains.
Je vais compter de 1 à 2 900.
Nous allons passer 2 900 secondes ensemble.
Toute la performance va s’appuyer sur ce compte, qui devient conte du temps
qui s’écoule.
Le dispositif se veut épuré : mon corps, un crâne, un circuit, un micro.
Un train électrique tourne en rond sur son circuit et délimite l’espace de la performance. Un crâne est posé au centre de l’espace. Mon corps s’offre à la vue, ma voix compte dans un micro.
Mon corps de femme, une matrice de vie et de mort. Un corps plus tout à fait jeune, pas encore vraiment vieux. Un corps de mémoire et de possible.
Dans une esthétique minimale, une Vanité chorégraphique va s’élaborer : elle oscille entre mouvement et impossibilité du mouvement, entre trace passée et trace à venir, entre comédie et tragédie. Un corps qui se jette dans une course effrénée, un mouvement immémorial qui semble n’avoir ni début ni fin, une partition de boucles, de rémanences, de positions, de sensations, d’états, d’épuisements, de métamorphoses. Une composition qui précède la décomposition.
À mesure qu’il évolue dans l’espace, le corps construit des stations éphémères. L’oeil du spectateur prend alors la place du miroir de la Vanité : par un effet performatif, me regardant il se regarde, regardant le crâne, il regarde sa propre finitude.
MMDCD ne cherche pas à fuir la question du vide mais à tenter de s’en saisir. Dans notre société surconnectée, virtualisée et technocratique, la pièce fait le pari que le corps et l’instant sont plus que jamais des bastions à investir.
Avez-vous 2 900 secondes à me consacrer ?

Les résidences

Résidence Danse Dense

Storiz

Résidence Ville de Paris

Aurélie Berland
Suite P

Résidence annuelle

Martine Pisani
Bouillir le vide
Sophie Bocquet
Pas de promesse aujourd’hui
Bruno Benne
Nouvelles traces baroques
Aurélie Berland
Les statues meurent aussi
Raphaël Soleilhavoup
ELECTRON
Mélanie Perrier
En relation à l’autre
Nans Martin
Seul(e). Les Oiseaux / Ateliers de composition autour du travail de Nans Martin / 400
Françoise Tartinville
Qui a peur du Rose ?
Myriam Gourfink
Prévisions chorégraphiques
Cécile Proust
Ethnoscape / Cécile Proust

Résidence interprète

Karima El Amrani
Album de chorégraphies
Rebecca Journo
La Ménagère
Christine Armanger
MMDCD
Julie Salgues
De si loin
Carole Quettier
L’inconséquente
Marie Schruoffeneger
Résidence interprète M.Schruoffeneger
Pauline Tremblay
Alien
Sophie Blet
A-Tique
Aurélia Jarry
Duende
Gwen Rakotovao
Espéranto
Christine Armanger
Edmonde et autres saint(e)s

Accompagnements spécifiques

Valentine Nagata-Ramos
BE.GIRL
Séverine Rième
IRIS : une anatomie de la voix
Laetitia Arnaud
Infernal
Maria Jesus Sevari
Practicability
Nadia Larina
Muages
Joachim Maudet
ˈstɔːriz
Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée
Mon vrai métier, c’est la nuit
Christine Hassid
N’ayez pas peur !
Alexandre Fandard
« Très loin, à l’horizon » (titre provisoire)
Nina Vallon et Aurélien Richard
Score #1 Récital [Bach to Boulez]
Chantal Loïal
Cercle égal demi cercle au carré
Anne Perbal
Tillandsia
Gaël Sesboüé
MAINTENANT, OUI
Laura Simi
FENOMENO
Santiago Sempere
Skyline
Vincent Lacoste
Slow Torments – L’Homme au Coin
Christian et François Ben Aïm
INSTANTANÉS #1 Anne-Flore de Rochambeau
Gilles Verièpe
Les éternels
Olivier Bioret
À travers
Nicolas Turicchia
Pourquoi ne sais-tu pas marcher dans la neige ?
Rémi Esterle
BPM
Laura Arend
ANNA
Sébastien Thill et Debra Shannon
Le Triomphe d’Icare
Mathieu Hernandez
Dès Keuy
Maud Pizon et Jérôme Brabant
A Taste of Ted
Shlomi Tuizer
Holy
Nedjma Merahi
Kiss and Cry
Maxence Rey
Anatomie du Silence
Solène Bossu
D’usage
Rafael Alvarez / BODYBUILDERS
Dans la gamme d’une vague
Anthony Couroyer, Camille Lélu et Vivien Letarnec
INMOST
Raphaël Soleilhavoup
Low Cost
Peter Nkoghé
Migrant is my name
Olivia Lioret
Feu langage !
Maria Montero
Men’s day
Minute papillonCatherine Berbessou
Titre en cours
Camille Cau
Aulbinor
Erika Zueneli
F(R)AME
Vincent Lacoste
Les Corps Mous #2
Veronika Akopova
Triptyque : Entrelacs, Catharsis, Cosmos
Tatiana Julien
Initio, Opéra chorégraphique pour 5 danseurs et 1 chanteur

Les prochaines échéances

Residence annuelle

Date limite dépôt des dossiers  : 15 juin 2018

Accompagnement / INTERPRète

Pour déposer une demande de résidence d’interprète et d’accompagnement spécifique il faut déposer le dossier 5 mois avant la période d’accueil demandée.

Toute compagnie accueillie en résidence doit s’acquitter des droits d’adhésion à l’association de 30 euros.

Postuler

Comment postuler ?

Dossier résidence annuelle

Dossier Accompagnement spécifique interprète