Duende

Aurélia Jarry

jeudi 20 et vendredi 21 avril à 18h
studio May B

« Le duende est un pouvoir et non un faire,
c’est une lutte et non une pensée. 
»
Lorca, « Jeu et théorie du duende » (1933)

 

IMG_3186

Le duende est la façon dont les gitans définissent cette forme d’ensorcellement qui peut ou non apparaitre dans l’interprétation du flamenco.
Si le flamenco est une musique de l’exil et de l’errance, le duende naitrait de la confrontation assumée avec le tragique de l’existence – la conscience de notre condition de mortel.
Ce qui intéresse Aurélia Jarry, loin du folklore, c’est la dualité de l’art du flamenco : à la fois art populaire, et art de l’excellence s’il en est ; cette double adresse, aux initiés et aux profanes.

Dans ce solo, Aurélia tentera de convoquer le duende. Cet état presque mystique par-delà le corps et la conscience. A partir de cette intuition : et si la danse n’était autre que la représentation de l’errance – en écho à l’être-jeté de Heidegger comme définition de l’existence (ek-sistence).
Une femme, seule, condamnée à se trouver une place sur terre, quelque part, en dépit de l’encombrement des objets du monde, cherche. Elle cherche une nouvelle façon d’être au monde, à travers la métamorphose du duende.

Générique du spectacle :
Chorégraphie et interprétation : Aurélia Jarry
Compagnie : Sait-Mouvoir
Costume : Aurélia Jarry
Scénographie : Aurélia Jarry
Conseil artistique : Romina Ardalla
Musique : Mayte Martín, Christophe
Lumière : création lors d’une prochaine résidence
Durée : 50 min environ
http://www.aureliajarry.wix.com/danse