Danse(S) en chantier / Chantier Mobile 2 à micadanses

Danse(s) en chantier

Mardi 23 mai 2017
de 14h à 18h
Studio May B

Une semaine dédiée à la découverte de jeunes auteurs, fabriquée par les Journées Danse Dense, pôle d’accompagnement pour l’émergence chorégraphique.

DANSE(S) EN CHANTIER / CHANTIER MOBILE #2

14h-17h

Infos et contact :
www.dansedense.com/
contacts@dansedense.fr
01 49 15 40 24

 

 

 

PROGRAMMATION :

Bengi ATESOZ-DORGE – Compagnie Beng Beng – Crépuscula Glacialia

Crepuscula Glacialia  est un mouvement qui va d’en bas vers le haut. En un tourbillon excentrique avec des moments de replis concentriques, il se développe jusqu’à son déclin. Cela se fait dans un univers poétique, oriental et onirique. Comme une image dynamique, cette création s’inspire de la peinture Crepuscula Glacialis de Dorothea Tanning.

Chorégraphie : Bengi Atesoz-Dorge
Danse : Bengi Atesoz-Dorge
Création Musique : Christian Girardot
Création lumière : non défini
Création film et photographe : Christophe Monterlos
Costume : Kiraz

Sandra FRANÇAIS – Compagnie Éléphante – Onkalo

La genèse du projet Onkalo puise son inspiration dans le contexte posé par le film «Into Eternity» de M.Madsen.
En 2020, sur une presqu’île de Finlande, des milliers de tonnes de déchets nucléaires seront entreposés dans un trou creusé par la main de l’homme. Un trou que les ingénieurs de ce sanctuaire ont appelé Onkalo. Onkalo signifie “cachette” en finnois.
La radioactivité de ces déchets est estimée à 100 000 ans. Qui, dans 100 000 ans se souviendra du cri d’alarme d’Onkalo ?

Chorégraphie et interprétation : Sandra Français
composition musicale : Martin Goodwin

Yoann HOURCADE – Compagnie blandine – Supernova

Supernova naît du désir de créer un poème chorégraphique ludique qui prend racine dans la pièce de Terry Riley, A Rainbow in Curved Air. Du plateau émergent des corps-constellations structurant l’espace mais aussi des corps exaltés et généreux, partageant sans retenue le plaisir du mouvement.
Empreints d’élans directionnels fertiles, ils tissent un paysage scintillant, stellaire, qui n’a de cesse de se transformer à l’instar de la musique de Riley.

Chorégraphie : Yoann Hourcade
Interprétation : Flore Khoury, Marie Barthélémy, Steven Hervouet, Yoann Hourcade
Musique : Terry Riley, A Rainbow in curved air, 1969

Elise LERAT – Collectif Allogène – Rhizomes

Chaque geste serait unique et ne pourrait pas être répliqué à l’identique : le mouvement irréductible. Les interprètes agencent des séquences de mouvements, de mots. Des récits se créent au rythme de ces séquences qui se chevauchent, se répètent par différenciation, créant ainsi des intervalles, des ritournelles, des images qui échappent. Ces espaces qui nous échappent donnent corps aux possibles du tragique, de la jubilation, du tout est possible. La pièce est construite au travers de cela.
Ils cherchent leurs places en essayant. Tous élaborent des principes de vie, comme au sein de n’importe quelle communauté.

Conception : Elise Lerat
En collaboration avec les Interprètes : Laurent Cebe, Delphy Murzeau, Antoine Orhon, Marc Têtedoie
Texte : Delphine Bretesché
Lumière : Pierre Bouglé
Conception sonore : Mathias Delplanque
Chargée de production : Chloé Ferrand / Justine Lefebvre
Remerciements : Arnaud Van Audenhove, David Rolland, Anne Lerat, Colyne Morange, Manon Airaud

 

TEMPS D’ECHANGES AVEC LES ARTISTES 17h-18h

Questions-réponses entre artistes, public et diffuseurs.